Comment réussir votre film en 3d relief ?

03.01. Le module stéréoscopique :

mercredi 6 février 2008 par Laurent Verduci

Un module stéréoscopique de prise de vue est constitué d’un chassis, sur lequel sont fixées deux caméras ( OEM ou standards) synchronisées. Ce module permet le réglage de l’ écartement et de la convergence de celles-ci. Ces réglages en sus de ceux existants sur chaque caméra peuvent être asservis ou non en « Motion Control ».

Avec quel type de caméras filme t-on en relief ?

Généralement, les stéréographes utilisent 2 caméras standards, l’une se substituant à l’œil gauche, l’autre à l’œil droit, de manière à se rapprocher de la vision humaine grâce à deux perspectives légèrement différentes de la même scène.

Ces caméras peuvent être argentique, numérique, avec un système d’enregistrement intégré ou non.

Plus la résolution du ou des capteurs est importante, plus les détails en relief de la scène sont discernables.

Plus l’écran sur lequel on projetera sera grand et couvrira notre champ visuel, et plus l’immersion dans l’espace relief sera importante.

La compacité du système y compris l’enregistrement, doit être recherchée afin de préserver la portabilité du système.

Les deux caméras peuvent être assemblées sur deux types de modules stéréoscopiques de façon à couvrir tous les effets reliefs, liés à la proximité des premiers plans, proches ou lointains, par rapport aux caméras :

- un module stéréoscopique « à plat » (caméras côte à côte)
- un module stéréoscopique « à miroir » (caméras à 90°)

Pourquoi les caméras ne sont-elle pas placées systématiquement côte à côte ? Placer côte à côte deux caméras semble logique pour copier la vision humaine, seulement nos deux yeux sont séparés d’environ 6,5 cm et la largeur des caméras standards professionnels se situe plutôt autour de 15 cm.

Pour des plans larges où les premiers éléments à filmer sont loin des caméras, ces dernières peuvent être positionnées côte à côte en utilisant un module stéréoscopique « à plat ». Par exemple pour des vues aériennes, les caméras peuvent être espacées de plusieurs dizaines de centimètres.

Pour la plupart des scènes classiques, intimistes, avec personnages en premiers plans, il va falloir concevoir un module stéréoscopique « à miroir » afin de pouvoir rapprocher virtuellement les axes optiques des deux caméras autour de 6,5 cm, voire en dessous. Par exemple, pour des prises de vues macroscopiques en relief, les axes des caméras peuvent être espacés virtuellement de quelques millimètres seulement.

Les deux caméras sont fixés à 90° l’une par rapport à l’autre, un miroir semi réfléchissant placé à 45° entre les deux optiques permet de superposer les deux vues. Le déplacement horizontal de l’une des deux caméras permet d’augmenter l’écartement virtuel entre les deux optiques et donc le relief.

Le traitement du miroir semi réfléchissant entraîne une captation colorimétrique différente entre la caméra gauche et la caméra droite, compensée par une balance des blancs manuelles sur chaque caméra. La caméra située derrière le « miroir » perd environ un diaphragme par rapport à celle situé en face avant. Solution envisageable, l’ajout d’un filtre neutre sur l’optique de la caméra face avant de manière à avoir les mêmes valeurs de diaphragme sur les deux caméras et donc la même profondeur de champ.

Grâce à l’emploi d’un miroir semi réfléchissante nous pouvons travailler avec un écartement virtuel des axes optiques, allant de O cm (axes confondus= monoscopie) jusqu’à une distance correspondant à la largeur de la caméra choisie (autrement dit : deux demi largeurs = entraxe des optiques de deux caméras côte à côte)

Au-delà de cette distance les deux caméras peuvent être à nouveau positionnées côte à côte, en utilisant le premier module stéréoscopique « à plat ».

Document de base déposé à la SCAM le 20/12/2007.

E-mail : laurent.verduci@free.fr

Téléphone : 01 69 40 91 99

Mobile : 06 72 10 19 98


Accueil du site | Contact | Plan du site | En résumé | Espace privé | Statistiques | visites : 98629

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d [11132] + ALTERNATIVES

RSS RSS03 COMMENT FILME-T-ON EN RELIEF ?